Fermeture des bureaux pour congés estivaux

Les bureaux du CAMULC seront fermés pour congés du 1er au 21 août et réouvriront le lundi 22 août au matin.

Daniel Stevens reste joignable par e-mail durant cette période.

Toute l’équipe du syndicat vous souhaite de très bonnes vacances !

CNM : Prochaines dates de dépôt de demandes d’aides

Vous trouverez ci-dessous les prochaines dates de dépôt de demande d’aide du CNM.

Pour rappel, depuis le 1er janvier 2022, les conditions générales d’accès aux programmes d’aides sont unifiées pour tous les porteurs et porteuses de projets et soumises à une affiliation préalable à l’établissement. Cette démarche gratuite est accessible à tout porteur ou porteuse de projets, résidant fiscalement en France, quelle que soit son activité dans le domaine de la musique et des variétés. Le formulaire en ligne est disponible via votre espace personnel ou l’espace personnel de votre structure : monespace.cnm.fr.

Assemblée Générale du CAMULC

L’Assemblée Générale annuelle du CAMULC s’est tenue le 27 juin 2022 au Cabaret Artishow, à Paris et a réuni une cinquantaine d’adhérents du syndicat.

Moment fort de la vie de notre organisation, cette Assemblée a été suivie d’une réunion d’information et du dîner-spectacle du Cabaret Artishow.

Ces réunions réunissent à chaque fois un nombre croissant d’adhérents et représentent une véritable moment de convivialité et de partage autour de notre passion commune du Cabaret. 

Régularisation des montants perçus pour compenser les coûts fixes des entreprises : ATTENTION PROCÉDURE OBLIGATOIRE

Régularisation des montants perçus pour compenser les coûts fixes des entreprises

Le décret n°2022-776 du 3 mai 2022, publié au Journal Officiel du 4 mai 2022, précise la procédure de régularisation des montants d’aides perçues visant à compenser les coûts fixes non couverts des entreprises dont l’activité est particulièrement affectée par l’épidémie de COVID-19.

 


Cette procédure de régularisation doit intervenir dans un délai de trois mois suivant l’approbation des comptes au titre de l’exercice clos comportant au moins une période éligible au cours de laquelle une aide « coûts fixes » a été perçue.

 

 

Sont soumises à cette obligation de vérification, et si nécessaire de régularisation des montants d’aides perçus, toutes les entreprises qui ont bénéficié en 2021 et 2022 d’au moins une des aides visant à compenser les coûts fixes :

 

       L’aide « coûts fixes » instaurée par les décrets n°2021-310 du 24 mars 2021 et n°2021-943 du 16 juillet 2021 ;

       L’aide « coûts fixes rebond » instaurée par le décret n°2021-1430 du 3 novembre 2021 ;

       L’aide « nouvelle entreprise rebond » instaurée par le décret n°2021-1431 du 3 novembre 2021 ;

       L’aide « fermeture » instaurée par le décret n°2021-1664 du 16 décembre 2021 ;

       L’aide « coûts fixes consolidation » instaurée par le décret n°2022-111 du 2 février 2022 ;

       L’aide « nouvelle entreprise consolidation » instaurée par le décret n°2022-221 du 21 février 2022 ;

       L’aide « coûts fixes novembre » instaurée par le décret n°2022-222 du 21 février 2022 ;

       L’aide « nouvelle entreprise novembre » instaurée par le décret n°2022-349 du 12 mars 2022 ;

       L’aide « coût fixes rebond association » instaurée par le décret n°2022-475 du 4 avril 2022 ;

       L’aide « coûts fixes consolidation association » instaurée par le décret n°2022-476 du 4 avril 2022.

 

Vous trouverez dans votre Espace Adhérent (rubrique Flash Info) une note explicative reprenant les détails de cette procédure de régularisation. Nous vous invitons à la lire avec attention.

Canicule et conditions de travail : publication par le Ministère du Travail d’un document d’informations sur les mesures à appliquer

Le Ministère du Travail a publié un document d’information et de sensibilisation aux risques liés aux fortes chaleurs et épisodes caniculaires que nous traversons (obligation, recommandations, informations).

 Vous trouverez ce document en PJ ainsi qu’une synthèse des principales mesures à appliquer par les employeurs.

 A. Mesures à appliquer par les employeurs en cas de fortes chaleurs

 Mesures générales :

       Prendre en compte et retranscrire dans le « document unique d’évaluation des risques » les risques liés aux ambiances thermiques et adopter les mesures de prévention permettant d’assurer la santé et la sécurité des salariés ;

       Renouveler l’air de façon à éviter les élévations exagérées de température, dans les locaux de travail fermés ;

       Mettre à disposition de l’eau potable et fraîche ;

       Fournir aux salariés des moyens de protection contre les fortes chaleurs et/ou de rafraîchissement ;

B. Mesures à appliquer en cas d’alerte « vigilance rouge » par Météo France :

Il vous appartient, au titre de votre obligation de sécurité, de procéder en phase de vigilance rouge à une réévaluation quotidienne des risques encourus par chacun de vos salariés en fonction :

o    de la température et de son évolution en cours de journée ;

o    de la nature des travaux devant être effectués, notamment en plein air ou dans des ambiances thermiques présentant déjà des températures élevées, ou comportant une charge physique,

o    de l’âge et de l’état de santé des travailleurs.

Nota : En fonction de cette réévaluation des risques :

o    l’aménagement de la charge de travail, des horaires et plus généralement de l’organisation du travail doivent être ajustés pour garantir la santé et la sécurité des travailleurs pendant toute la durée de la période de vigilance rouge ;

o    la liste des salariés bénéficiant du télétravail doit être réexaminée, en prêtant une attention particulière aux femmes enceintes, aux personnes souffrant de pathologies chroniques ou en situation de handicap, etc.

C. Indemnisation ou récupération des heures perdues pour cause de canicule en cas d’activation du niveau orange ou rouge par Météo France 

·         Récupération des heures non travaillées

Les dispositions relatives à la récupération des heures perdues pour cause d’intempéries peuvent être mobilisées.

A défaut d’accord, la récupération des heures ne peut avoir pour effet d’augmenter la durée du travail de plus d’une heure par jour, ni de plus de 8 heures par semaine.

Pour rappel, la mise en place des heures perdues est prévue par l’employeur. Le salarié ne peut pas refuser d’effectuer ces heures.

 

·         Recours au dispositif d’activité partielle

Une indemnisation peut être sollicitée par toute entreprise ayant dû interrompre le travail au titre du dispositif « activité partielle » (article R. 5122-1 du code du travail).

 

D. Porter à la connaissance des salariés les mesures simples à appliquer

  Lors de périodes de fortes chaleurs et de canicule, certains travailleurs peuvent être particulièrement exposés aux risques liés aux fortes chaleurs. Des mesures simples permettent d’en limiter les effets sur la santé.

       Surveillez la température ;

       Buvez régulièrement ;

       Portez des vêtements légers qui permettent l’évaporation de la sueur (ex. : vêtements de coton), amples, et de couleur claire si le travail est à l’extérieur ;

       Signalez à votre employeur si vos vêtements et équipements de protection individuelle sont sources d’une gêne supplémentaire ;

       Protégez-vous la tête du soleil ;

       Adaptez votre rythme de travail selon votre tolérance à la chaleur ;

       Évitez toute consommation de boisson alcoolisée ;

       Faites des repas légers et fractionnés ;

       Redoublez de prudence si vous avez des antécédents médicaux et si vous prenez des médicaments.

 

Nota : le coup de chaleur

       Les signes d’alertes : maux de tête, sensation de fatigue inhabituelle, vertiges, étourdissements, malaise, perte d’équilibre, désorientation, propos incohérents, perte de connaissance ;

       Les premiers gestes de secours : appeler les secours (en composant le 15), faire cesser toute activité à la personne, la rafraîchir en la transportant à l’ombre ou dans un endroit frais, lui asperger le corps d’eau, lui donner de l’eau et alerter l’employeur.

 

E. Des ressources pour vous informer et vous accompagner

·         Site d’information du Gouvernement sur les risques liés à la canicule :

https://www.gouvernement.fr/risques/canicule

·         Activation du numéro vert d’information à destination du public permettant de répondre aux interrogations individuelles, y compris en milieu professionnel :

« Canicule Info Services »

0800 06 66 66

(Appel gratuit entre 9h et 19h depuis un poste fixe)

 

·         Site du Ministère du Travail, du Plein Emploi et de l’Insertion (MTPEI) – Lien ici

·         Deux affiches relatives aux mesures de prévention en cas de fortes chaleurs pour les employeurs et les salariés, sont disponibles :

o    Le dépliant d’information aux employeurs : « vague de chaleur, je me prépare et j’agis » Lien : ici

o    L’affiche d’information des travailleurs sur les fortes chaleurs à apposer sur les lieux de travail (INRS – OPPBTP – Santé Publique France) Lien : ici

Observatoire des Cabarets – 2e Trimestre 2022

Téléchargez L’Observatoire des Cabarets – 2e trimestre 2022

Un deuxième trimestre marqué par une reprise tant à Paris qu’en Régions. Cependant, la fréquentation reste faible et incertaine.  Aussi la confiance dans l’avenir n’est pas revenue.

 

Notre indice du deuxième trimestre ressort négatif de -3% en chiffre d’affaires mais de -12% en termes de fréquentation par rapport à 2019 et marque ainsi une nette amélioration par rapport au 1er trimestre qui, lui, était négatif de -26% en chiffre d’affaires et – 31% en fréquentation.

ð  Ces résultats sont bonifiés, plus particulièrement pour les cabarets en Régionsdes réservations 2020 annulées (chèques cadeaux 2020) ont été « consommées » sur ce trimestre (date de report possible jusqu’au 30 juin 2022).

ð Ces résultats cachent aussi une grande disparité entre les établissements, certains connaissant un retour à la normale quand d’autres enregistrent encore une baisse significative de leur activité

Au titre du premier semestre notre indice ressort négatif de -13% par rapport au même semestre de 2019.

ð Aussi, sans surprise, alors que le remboursement des PGE a débuté, la trésorerie de 55% des établissements est en baisse par rapport à décembre 2021.

 

La confiance n’est pas de retour. Alors que la 7ème vague du COVID montre que la pandémie n’est pas derrière nous, plus de 90 % des établissements ayant répondu sont inquiets ou attentifs face à l’avenir.

 ð Le taux de réservation pour septembre est estimé en baisse par 58% des établissement.

 

Alors, assistons-nous à une reprise en trompe l’œil ?

Le quatrième trimestre qui représente, pour certains cabarets, 40% de leur l’activité annuelle, va être primordial.